MESSAGE DE CARÊME

 

 

Ne l’oublions pas, le Carême n’est pas quelque chose de répétitif qui reviendrait chaque année, vers la même époque,
avec les mêmes choses à faire, les mêmes paroles à dire. En réalité, il en est du Carême comme des crus vinicoles ;
chacun est différent des autres. D’abord parce que la démarche spirituelle proposée dans le Carême nous rejoint
dans notre histoire. Vous-même qui me lisez, depuis l’an dernier vous avez changé, bien des événements ont marqué
votre vie, celle du monde, celle de vos relations.

 

Et puis aucun Carême ne ressemble à un autre parce que c’est un moment de grâce, d’irruption de Dieu dans nos vies
et que sa venue est toujours nouvelle, imprévisible, laissée à sa libéralité et à sa liberté.

 

Le Carême, événement toujours nouveau, concerne des millions de personnes.
Jésus recommande la plus grande discrétion au sujet du Jeûne, de la Prière et du Partage,
qui sont les attitudes fondamentales qu’il convient de développer pour bien des raisons pendant le Carême.

 

Le Carême, certes, demande de ne pas se donner en spectacle. Il n’est pas pour autant une affaire privée,
individuelle, à vivre chacun dans sa bulle spirituelle.

 

Nous sommes invités, dans ce Carême, à identifier ce qui nous habite vraiment, quels désirs ?
Quelles aspirations ? Qui parle en nous ? Pour cela il nous faut aujourd’hui, mettre nos pas dans ceux de Jésus.
Aller avec lui fouler le sable du désert. Retrouver sa trace car il a fait le chemin le premier,
nous demandant de le suivre, même si l’adversaire brouille dangereusement les pistes.
 

Confiance en tout, le Seigneur est Vainqueur.

 

Bon et Saint Carême 2018 !

 

                                                                                                                                                                    Père André Castro, curé

                                                                                                                                            

Le mot du curé